-20% sur votre première commande avec le code #DISPENSAIRE20 !

Doses élevées de CBD = danger ?

doses-elevees-de-cbd-danger

Table des matières

Le cannabidiol, en abrégé CBD,  est une molécule largement employée depuis l’antiquité pour soigner plusieurs maux de l’homme. Il est extrait du cannabis, au même titre que le THC. Mais à l’opposé de ce dernier, sa commercialisation et sa consommation ne sont pas encadrées.

Pourquoi ?
Parce que plusieurs études conduites par des institutions scientifiques de renom, l’organisation mondiale de la santé notamment, ont permis de noter qu’il était compatible avec une bonne santé, même à des doses qu’on ne peut imaginer.

Les doses élevées de CBD présentent-elles un risque ?

cbd-doses-dangereuses

Le CBD, qu’est-ce-que c’est ?

Avant d’aborder la question des risques liés à un dosage cbd trop élevé, il importe de préciser de quoi il s’agit. Le cannabidiol est une molécule lipophile contenue dans le cannabis, cette drogue commune qui n’est plus à présenter. Du fait de ses nombreux intérêts thérapeutiques, il constitue l’une des substances du cannabis les plus étudiées, avec le THC et le CBG entre autres.
Il commence à attiser la curiosité des scientifiques depuis le 18e siècle et finira par être extraite en 1940. Grâce à structure assez particulière, il est capable de se lier à des récepteurs de plusieurs types dans l’organisme et d’interagir avec de nombreuses protéines, ce qui explique la pluralité de ses effets thérapeutiques.

 

Il présente une méthode de synthèse identique au THC, à l’exception de la dernière étape qui n’est pas catalysée par la même enzyme. Mais malgré cette similarité, les deux molécules ne sont pas soumises à la même législation.
En effet, dans de nombreux pays, l’usage du THC est fortement encadré, alors que celui du CBD ne subit pas la même restriction. La raison en est que ce dernier présente de très nombreux avantages et pratiquement pas de conséquences graves pour la santé.

Quels sont ces avantages qu’offre l’emploi du CBD  ?

Les effets thérapeutiques du CBD

Le CBD est une molécule très employée aujourd’hui pour soigner certaines maladies de l’homme. Son absorption, son métabolisme, de même que son interaction avec plusieurs structures de l’organisme font que son utilisation est fortement indiquée aujourd’hui.
L’industrie pharmaceutique l’emploie d’ailleurs déjà pour fabriquer plusieurs médicaments. On peut citer en exemple le cannador et le Saltivex. Les maux pour lesquels il trouve application sont nombreux et sont relatifs au fonctionnement cérébral ou non.

 

Ce sont principalement l’inflammation, dont il atténue l’intensité grâce à ses propriétés anti-inflammatoires ; la nausée dont il vient à bout en mettant ses propriétés antiémétiques à contribution ; la douleur qu’il élimine grâce à ses effets antalgiques, et le rôle de potentialisateur qu’il joue sur l’action de nombreux analgésiques ; l’anxiété ; et les troubles psychotiques. Aussi, possède-t-il une action sédative et renforce-t-il la vigilance.

Des tests pour le moment concluants sont en cours à propos de ses effets sur les tumeurs et l’épilepsie.
Concernant les tumeurs, il permettrait de désactiver les gènes impliqués dans la propagation des cellules tumorales, et provoquerait leur destruction par apoptose.
Quant au mal épileptique, il aurait un grand impact dans la réduction des crises.

L’utilisation excessive du CBD présente-t-elle un danger ?

Bien qu’il provienne d’une drogue, le CBD n’en constitue cependant pas un lui-même  à proprement parler. D’après des indications de l’OMS, il ne semble présenter aucun danger, même lorsque d’importantes doses sont employées. Il n’est point psychoactif et n’interfère de ce fait pas avec le fonctionnement cérébral.

C’est d’ailleurs la raison principale pour laquelle il n’est soumis à aucun contrôle dans tous les pays du monde entier. Bien au contraire, la structure numéro 1 de la santé à l’échelle mondiale précise l’utilité de la molécule dans le traitement de nombreux troubles.
Elle émet toutefois des réserves sur son efficacité dans la thérapie de certains maux et n’encourage pas pour le moment son utilisation dans le monde médical.
Il ressort donc que l’OMS partage l’avis selon lequel des doses élevées de CBD ne seraient pas nocives pour la santé.

Mais elle ne fut pas la seule institution scientifique qui s’est penchée sur la question. En effet, la CDS aurait mené de nombreuses études aussi bien in-vitro que in-vivo afin d’évaluer l’impact de différentes doses de CBD sur l’organisme.
Elle arrive à la conclusion que la dose minimale de surdosage du CBD est de 1500 mg, un taux qu’on ne peut objectivement atteindre.

À quoi s’expose-t-on en cas de surdosage de CBD ?

Comme précisé plus haut, il est pratiquement difficile pour un utilisateur d’atteindre les quantités de CBD qui correspondent à un surdosage. Et même si cette situation survenait, les conséquences sur la santé ne sont que très minimes, bénignes, négligeables, ce qui n’est pas par exemple le cas du THC. D’après de nombreuses études qui aboutissent toutes aux mêmes résultats, il peut survenir en cas de surdosage au CBD, une somnolence, une hyporexie ou de la diarrhéeOn ne s’expose pas du coup à grande chose.

Pour en apprendre en plus : Le CBD est-il dangereux pour la santé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

logo-dispensaire-cbd
  • Connexion
  • Inscription