Comment consommer du cbd ?

Table des matières

Comment consommer du cbd ?

Tout comme son cousin le THC, le CBD (cannabidiol) est issu de la culture du chanvre. Mais si le cannabis est souvent consommé pour les effets psychoactifs du THC, l’usage du CBD est en revanche plus doux. En effet, son efficacité est plus thérapeutique que récréative.
Là où le THC crée un sentiment d’ivresse, le CBD est quant à lui recherché pour ses effets apaisants et son efficacité contre la douleur. Certaines études concluent même qu’il aurait des vertus pour soulager des pathologies lourdes comme l’épilepsie et la schizophrénie.

Avantage non négligeable : si la consommation de THC est interdite un peu partout dans le monde, on peut en revanche acheter légalement du CBD dans de nombreux pays.
Nous allons voir ici comment consommer du CBD. La diversité des moyens mis à disposition offre un large éventail de choix à l’utilisateur.

Fumer du cbd

Tout comme dans l’usage traditionnel qui est fait du cannabis, on peut fumer du CBD. En effet, la variété de chanvre qui est utilisée pour la production de cannabidiol produit également des fleurs (« têtes ») que l’on peut émietter dans une feuille à rouler, en la mélangeant ou non avec du tabac.

Il existe aussi une résine de chanvre riche en CBD et pauvre en THC qui, elle aussi, peut être émiettée et mélangée à du tabac.

Que ce soit en joint ou à l’aide d’une pipe, fumer du CBD procure des sensations gustatives similaires à celles que l’on éprouve en fumant du cannabis. On retrouve le même goût de weed (ce qui n’est pas surprenant, car cela reste du cannabis, même s’il est pauvre en THC). Au fil du temps, vous saurez même apprécier les subtiles différences de saveurs selon les variétés de chanvre dont sera issu votre CBD. Ainsi, vous pourrez choisir entre ces variétés comme on choisit un bon vin en fonction de son cépage.

Vaporiser du cbd

La vaporisation est certainement la méthode qui est à la fois la plus saine et la plus efficace pour consommer du CBD.
Contrairement à la combustion créée lorsqu’on fume, un vaporisateur ne dégagera pas de substances nocives pour votre organisme.

De plus, en vaporisant le CBD, qu’il soit sous forme d’herbe ou d’huile, vous profitez pleinement de tous ses bienfaits. Dans ce cas, la biodisponibilité (proportion du produit parvenant jusqu’au sang) est bien plus élevée que dans tous les autres modes de consommation. Il faut savoir qu’elle est de 20 % pour du CBD inhalé alors qu’elle n’est que de 8 % pour du CBD ingéré.

Quand vous utilisez votre vaporisateur, la température de chauffe est importante. La fourchette des températures recommandées se situe entre 160 °C et 220 °C. Au-delà le cannabidiol risque d’entrer en combustion.
Selon que vous chauffez plus ou moins fort, dans les limites des températures conseillées, vous aurez un effet plus ou moins intense, ainsi qu’un goût plus ou moins prononcé. Souvent, c’est par la pratique que vous définirez vous-même vos réglages préférés.

consommer-du-cbd-dispensaire-du-cbd

L’huile de cbd

Tout d’abord, il convient de définir ce qu’on entend par huile de CBD. Cette dernière est issue de l’extraction du cannabis. Elle ne doit pas être confondue avec le chanvre infusé dans une huile organique (comme l’huile d’olive).

Ensuite, il faut distinguer l’huile à spectre complet (full spectrum) de celle qui ne contient que du CBD. L’huile full spectrum contient, en plus du CBD, de nombreux autres composants du cannabis, tels les flavonoïdes (qui donnent sa couleur à la plante) ou les terpènes (qui lui donnent son odeur). Et c’est là qu’on aborde un sujet très intéressant, celui de l’effet d’entourage.

L’effet d’entourage est l’interaction, au moment de la consommation, des différents composants de la plante. Des études ont révélé que cette combinaison donne un résultat bien plus efficace que si le CBD était consommé pur (du CBD, donc, qui ne serait pas à spectre complet).

Qu’elle soit à spectre complet ou pas, la meilleure façon de consommer l’huile de CBD est d’en mettre quelques gouttes sous la langue. Attention, l’huile de CBD ne doit en aucun cas être vaporisée ou fumée !

On peut aussi l’utiliser en usage externe, en utilisant quelques gouttes pour un massage, ce qui aura pour effet de relaxer la zone concernée.

Les bonbons au cbd

Si elle n’est pas la plus efficace, c’est sans conteste la façon la plus fun de consommer. Que ce soit au cassis, au pamplemousse ou à la framboise, piquants ou pas, vous trouverez une grande variété de confiseries (bonbons et chewing-gum) contenant de l’extrait de CBD.

L’effet par ingestion est moins intense que dans les autres modes de consommation (environ 8 % de biodisponibilité). Certains utilisateurs compensent cette faiblesse en prenant plusieurs bonbons à la fois (chaque bonbon contient en général entre 5 mg et 30 mg de CBD). Le point positif est que, par ingestion, les effets sont certes plus doux, mais ils durent aussi plus longtemps.

Les cosmétiques au cbd

Oui, le CBD est bon pour la peau !

On retrouve dans les cosmétiques au cannabidiol certaines des caractéristiques de celui-ci lorsqu’il est fumé, vaporisé ou ingéré (des effets, par exemple, anti-inflammatoires et relaxants). Sauf qu’ici l’effet se limite à la zone cutanée, voire musculaire.

On trouvera des crèmes, des baumes, des lotions ou des masques qui, en plus de l’effet relaxant et anti-inflammatoire, revitalisent la peau, la nourrissent et, d’une manière générale, ont sur elle un effet anti-vieillissement.

La puissance des cosmétiques au CBD n’est pas à sous-estimer, puisqu’ils seraient même capables de soulager des formes d’eczéma sévères.

Et si vous voulez le nec plus ultra, pourquoi ne pas confectionner vous-même votre propre soin en mélangeant quelques gouttes d’huile de CBD bio à une crème neutre, bio elle aussi ?

huile-cbd-cosmetique

Conclusion

Si le CBD n’a pas les propriétés psychotropes de son cousin le THC, ce serait une erreur de  le considérer seulement comme du cannabis légal ou “light”.

Comme nous l’avons vu, le cannabidiol porte en lui de vrais potentiels thérapeutiques (anxiolytique, anti-dépresseur, analgésique, relaxant…). Il doit être considéré comme un produit à part entière dont, d’ailleurs, il reste beaucoup à découvrir.