Offre Black Friday :
-55% sur toute la boutique avec le code #BLACKFRIDAY55. Offre jusqu’au 27 novembre

CBD un espoir pour traiter la maladie d’Alzheimer

619f40e1395a0.jpeg

Table des matières

Ces dernières décennies, le cannabidiol ou CBD a été particulièrement mis en avant. Il est rapidement devenu un produit tendance dans le domaine du bien-être et de la santé. En réalité, cet extrait de la plante du cannabis possède de nombreuses propriétés qui pourraient aider à traiter ou soigner certaines maladies. Plusieurs études ou recherches scientifiques vont jusqu’à montrer que le CBD pourrait traiter une maladie à démence comme l’Alzheimer. Le CBD favoriserait notamment l’activité cognitive qui est primordiale au bon fonctionnement du cerveau. Ce qui suscite de l’espoir pour les personnes souffrant de cette affection. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette éventuelle action du CBD bénéfique pour la maladie d’Alzheimer.

Quelles sont les études scientifiques sur le potentiel du CBD pour traiter l’Alzheimer ?

Si scientifiquement, il n’y a pas encore eu de vraies certitudes sur les liens entre le CBD et la maladie d’Alzheimer, de nombreuses recherches scientifiques auraient abouti à des résultats prometteurs.

Une étude sur le système endocannabinoïde

Une étude portant sur la composition du système endocannabinoïde aurait révélé quelques indices précoces de l’action du CBD sur l’Alzheimer. Les travaux menés sur des cerveaux de patients décédés auraient montré qu’il s’agit d’un vaste réseau de récepteurs qui viendraient fixer les cannabinoïdes endogènes.

L’étude affirme que dès les premiers stades du développement de la maladie, il y aurait un accroissement de l’expression de certains récepteurs. Cela a notamment motivé d’autres expériences plus concrètes.

Une étude du Centre des sciences de la santé Sunnybrook-Toronto

Cette étude canadienne a mis l’accent sur les changements de comportement chez les individus souffrant d’Alzheimer, notamment les cas courants d’agitation et d’agressivité. Pendant 14 semaines, des doses d’un cannabinoïde synthétique ont été injectées à plusieurs malades.

Alors, ce traitement aurait permis de limiter de façon sensible le niveau d’agitation. Cela aurait également bonifié de manière générale les symptômes comportementaux, avec l’atténuation des douleurs et la stimulation de l’appétit.

Une étude du Salk Institute de Californie

Parmi les autres études dédiées à l’établissement des liens entre CBD et Alzheimer, il y a également celle du Salk Institute de Californie en 2016. Cette expérience aurait montré que la présence de certaines protéines agressives pour les neurones pourrait être réduite grâce à des cannabinoïdes comme le CBD. Également cette substance accélérerait la communication entre les cellules neuronales, réduisant ainsi l’évolution de la démence. Par ailleurs, le CBD, fonctionnant tel un neuroprotecteur, participerait aussi à limiter les mécanismes inflammatoires qui accroissent les conséquences négatives de la maladie.

Quelques autres études

Il existe également une autre étude publiée en 2014 dans le Journal of Alzheimer’s disease et qui a été focalisée sur des souris. Celle-ci souligne la potentielle puissance du CBD à barrer la route à l’évolution, chez les malades, des problèmes de reconnaissance sociale. Aux premiers stades de la pathologie, il s’agit là de l’un des symptômes les plus fréquents. En réalité, le malade a des problèmes pour reconnaître les visages de ses proches ou amis.

Pour terminer, de nombreuses études auraient apporté des preuves sur la capacité du CBD à faciliter la constitution des cellules neuronales. Ce processus appelé neurogenèse permettrait de réduire le mécanisme de déclin mémoriel du malade et protégerait les fonctions de son cerveau. Dans cette lignée, on pourrait s’attendre, à long terme, à des résultats spectaculaires concernant l’action du CBD sur la maladie d’Alzheimer.

L’espoir est-il vraiment permis pour les malades d’Alzheimer ?

Toutes les études précédemment citées ont apporté des preuves de potentiels liens existant entre le CBD et la maladie d’Alzheimer. Malgré cela, la capacité du cannabidiol ne peut actuellement pas être évaluée en tant que traitement à envisager dans le futur. Néanmoins, ces différentes preuves scientifiques mises sur la table au fil du temps ne sont pas à négliger. D’après elles, il paraît clair que les cannabinoïdes auraient un impact positif sur de nombreuses altérations que provoque la maladie d’Alzheimer. Qu’à cela ne tienne, cela donne au CBD des atouts considérables pour lutter contre ce mal-être, et ce, par rapport à quelques traitements existants. Comparé aux médicaments pour le moment prescrits aux malades atteints d’Alzheimer, il faut souligner que le CBD ne provoque aucun effet secondaire, encore moins une dépendance.

Une substance comme le THC, souvent utilisée dans les études précliniques, est connue comme particulièrement psychoactive. À long terme, le THC pourrait gravement impacter la mémoire, selon la communauté scientifique. Ce qui est loin d’être le cas du CBD. En effet, le cannabinoïde utilisé pour traiter la maladie d’Alzheimer permettrait de le préserver contre tout risque d’aggravation de ce symptôme récurrent de la maladie qu’est la perte de reconnaissance. Aujourd’hui, il est pour le moment impossible de prouver avec certitude l’action du CBD sur l’Alzheimer à tel point d’en faire un traitement sérieux. Toutefois, sa consommation pourrait permettre aux malades de profiter d’une palette importante de bienfaits. L’espoir est alors permis pour les années à venir. Cela passe cependant par un bon choix des produits à base de CBD.

Quelles quantités de CBD utiliser ?

Les nombreuses études scientifiques réalisées apportent de l’espoir aux malades. Elles ont prouvé de potentiels liens entre le CBD et l’Alzheimer. Ainsi, bon nombre de malades sont alors tentés par la consommation de cette substance légale en France et dans de nombreux pays du monde. Pour cela, plusieurs facteurs déterminent les quantités de CBD à utiliser. Il peut s’agir du stade de la maladie notamment son niveau de sévérité. Dans la plupart des cas, il est presque impossible d’avoir une surdose de CBD. Ce qui est important à savoir.

Le dosage de CBD nécessaire peut évoluer en fonction du type de produit. Également, la quantité peut varier selon la concentration de CBD que renferme l’huile qui est utilisée. Pour la plupart des gens, une dose moyenne et quotidienne de 25 mg peut suffire pour qu’ils puissent avoir des résultats efficaces. Si les symptômes de la maladie ont atteint des niveaux très élevés, vous pouvez petit à petit augmenter la dose sur une semaine. Pour chaque personne, la quantité à prendre sera évidemment différente. Il est recommandé pour cela de demander l’avis de votre médecin traitant sur les bons dosages à prendre.

Comment utiliser le CBD ?

Le potentiel rôle du CBD dans le traitement de la maladie d’Alzheimer risque fort de se développer rapidement. Pour utiliser le CBD, vous pouvez le faire sous différentes formes. Pour ceux qui cherchent à soulager leurs symptômes sans être impacté par d’éventuels effets psychoactifs, l’option idéale est la gamme entière des huiles de chanvre. Pour les malades d’Alzheimer, la meilleure manière de prendre du CBD serait d’opter pour la consommation orale. Il y a aussi beaucoup d’usagers qui privilégient l’option du dépôt sous la langue.

logo-dispensaire-cbd