-30% SUR TOUTE LA BOUTIQUE AVEC LE CODE #FETEMUSIQUE JUSQU’AU DIMANCHE 20 JUIN

Cannabis thérapeutique, où en sommes-nous en France ?

juridiquement-cannabis-en-france

Table des matières

Ces dernières années, de notables avancées ont été réalisées dans le domaine de la santé avec la découverte et la certification de plusieurs produits reconnus vertueux pour l’organisme. Parmi ceux-ci figure le cannabis thérapeutique, un ensemble de phyto-cannabinoides reconnu pour ses qualités antalgiques, antispasmodiques et anti-inflammatoires. Malheureusement, la capacité thérapeutique de ce produit ne convainc pas tout le monde. Alors que son usage a été déjà légalisé dans plusieurs pays d’Amérique et d’Europe, la France est encore en sa phase d’expérimentation.

Où en est-on avec le cannabis thérapeutique en France ?

L’évocation du nom ‘’cannabis’’ fait directement penser au joint, à la drogue et aux interdictions. Pourtant, cette substance peut être utilisée pour soulager nombre de symptômes et de maladies. Quels sont les effets thérapeutiques du cannabis médical ? Quelles sont les prescriptions du CBD en France ? On fait le point.

cbd-medical-en-france

Le cannabis thérapeutique en bref

Le cannabis est le terme latin qui désigne le chanvre, une plante de la famille des Cannabaceaes. Principalement cultivé en Asie du Sud et du centre, il est exploité, depuis des milliers d’années, dans la médecine douce comme médicament pour la guérison de plusieurs maladies. Le cannabis est composé de molécules appelées cannabinoïdes, dont le tétrahydrocannabinol (THC), un psychotrope, et le cannabidiol (CBD), un relaxant qui lui confère des effets thérapeutiques.

Le cannabis thérapeutique fait référence à l’utilisation du cannabis pour soigner des symptômes ou une maladie particulière. Ce n’est donc pas les effets psychoactifs de la plante qui sont recherchés, mais ses propriétés thérapeutiques. Ainsi dans le cadre légal français, le cannabis médical désigne un produit issu de cette plante et répondant à des normes pharmaceutiques, c’est-à-dire prescrit par un médecin et délivré par un pharmacien. On maitrise alors non seulement la composition, mais également le mode d’administration, la posologie ainsi que les éventuels risques sur la santé.

Quelles en sont les indications ?

Plusieurs études récentes ont confirmé les propriétés du cannabis à visée médical. Ainsi, il est indiqué pour soulager ou guérir :

  • Les douleurs, notamment les douleurs chroniques résistantes ;
  • Les maladies neurologiques telles que la sclérose en plaques ou l’AVC ;
  • Les nausées chez les patients atteints du sida ou sous chimiothérapie ;
  • La perte de poids liée à un cancer, à l’Alzheimer ou en cas de cachexie chez les séniors en long séjour ;
  • Les formes d’épilepsie qui ne cèdent pas sous l’effet des médicaments ;
  • Les troubles de sommeils, etc.

Une expérimentation sur le cannabis thérapeutique prévue pour 2021

Les qualités du cannabis thérapeutique sont admises un peu partout dans le monde, mais rarement en France. C’est pourquoi une expérimentation de l’usage médicale de cette substance a été autorisée en octobre 2019 par l’Assemblée nationale et est prévue pour démarrer au plus tard le 31 mars 2021. Elle consistera à traiter 3 000 patients atteints de maladies graves comme les formes d’épilepsie, de douleurs neuropathiques ou de sclérose en plaques. Ceux-ci testeront pendant six mois au minimum le cannabis médical par voie orale (huile) ou par inhalation (fleur séchée). Cet essai durera 24 mois et sera mené dans plusieurs centres hospitaliers français dont la liste n’est pas encore révélée.

D’après l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), cette expérimentation n’a pas pour objectif de confirmer l’efficacité du cannabis thérapeutique, mais « d’évaluer la faisabilité du circuit de (sa) mise à disposition ». Autrement dit, elle vise à statuer sur les mesures de prescription, de délivrance du traitement, d’approvisionnement et de suivi des produits pharmaceutiques à base de cette substance. Et même si cela n’est pas officiellement affirmé, cette expérimentation du cannabis à visée médical pourrait conduire à la globalisation du CBD sur tout le territoire français.

medecin-traitant-conseils-cbd

Les prescriptions sur le cannabis à visée médical en France

Comme dit précédemment, le cannabis doit ses effets principalement au THC et au CBD. Le THC est un psychoactif dont l’usage est interdit par la loi, sauf le THC synthétique (dronabinol) qui est disponible en France sous le nom de Martinol. Mais là encore, ce médicament se prescrit sous autorisation temporaire d’utilisation (ATU). Son utilisation est alors considérablement restreinte à quelques patients seulement.

En revanche, le CBD est très indiqué pour traiter l’anxiété, les convulsions et les nausées. On le retrouve avec le THC dans le Satvex, premier médicament à base de cannabis autorisé en France (en 2014). Celui-ci est utilisé pour le soulagement des spasticités douloureuses dans la sclérose en plaques.

En France, le cannabis thérapeutique se prescrit par médecin sur ordonnance sécurisée, comme avec les médicaments stupéfiants (la morphine par exemple). En ce qui concerne son mode d’administration, il est conseillé de prendre cette substance sous forme d’huile, de gélule ou de fleurs séchées à vaporiser. Le cannabis en joint est à proscrire, la fumée inhalée pouvant être cancérigène.

Les effets secondaires du cannabis thérapeutique

La prise du cannabis médical présente des effets secondaires liés au THC qu’il contient généralement. On note essentiellement la somnolence, la baisse de vigilance en conduite routière, un état paranoïaque, des crises d’angoisse et des risques cardiaques. En cas de prise prolongée, le patient peut également y développer une accoutumance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

logo-dispensaire-cbd
  • Connexion
  • Inscription